Historique de Verteuil

Publié le par Webmaster

Sur la Place de la mairie existaient des grandes halles qui furent détruites au milieu du XIXe siècle. Face à l'entrée de cette place, dans la ruelle du Sénéchal subsiste un ancien passage reliant deux maisons. Construit au XVe siècle afin de pourvoir à la sécurité personnelle du Sénéchal (Officier chargé de rendre la justice) de la famille des La Rochefoucauld, en lui permettant de passer directement de son officine (située alors rue des Halles) à sa maison (actuellement le n°7 de la rue du Baril). Cette dernière fut transformée en auberge à la fin du XIXe-début du XXe siècle puis en résidence privée. Sur le mur opposé à cette maison se trouvent les vestiges de l'une des portes de Verteuil: des gonds notariés. Un peu plus haut, sur la gauche, le chemin des Tureaux permet de passer devant un kiosque qui servit autrefois de salle de jeux et de salon. Cette construction privée est un élément de l'Exposition Universelle de Paris (1889) qui a été acheté et reconstruit ici.

L'Esplanade des Tureaux,site classé, offre un agréable point de vue sur Verteuil. Honoré de Balzac y aurait fait naître son héros, Eugène de Rastignac, l'un des personnages de son romain "Le Père Goriot".L'église Saint Médard, de style roman, en forme de croix latine, est du XIIe siècle. Elle renferme une Mise au Tombeau, en terre cuite polychrome.

En bord de Charente, subsiste un ancien lavoir. La rue du Docteur Deux Déprès était au XIXe siècle, les quartiers des bourgeois. Dans cette même rue, subistent les vestiges du Couvent des Cordeliers. De style gothique, il fut fondé, en 1449, par Jean de la Rochefoucauld et servi de Maison de Force où l'on enferma les personnes anormales des familles nobles, les fortes têtes et les fous. La rue de l'Aumonerie était le quartier des tanneurs, cordonniers qui periclitèrent après la révocation de l'Edite de Nantes (1685).


La passerelle du pont de pierre permet de longer un second ancien moulin dont l'un des rôles consistait à alimenter le château en eau. Le chateau est une ancienne forteresse d'origine obscure mais qui aurait été fondée par Guy II ou Guy III de la Rochefoucauld au XIe siècle. Flanqué de 5 grosses tours et d'une tour de guet, entouré de douves profondes en partie comblée au XVIe siècle dont le souvenir et perpétué par la rue des Douves, cet édifice, doté d'une chapelle du XI siècle et d'une Bibliothèque où Anne de Polignac installa sa célèbre "librairie" au XVIè sicèle. Verteuil fut l'objet de visites royales et le lieu d'évènements importants: François 1er en 1516, Charles Quint en 1539. Alors hôte d'Anne de Poulignac, il planta un conifère (encore visible de nos jours) dans le parc du château, Heni II et son fils Charles en 1558, Catherine de Médicis et sa fille la reine Margot en 1578, Louis XIII...

La Révolution de 1789 laissa l'édifice en piteux état. Au XIXe, le château fut "réparé" par la Villéon puis revint aux Larochefoucauld sous Napoléon III. Peu d'améliorations y furent apportées par la suite. En 1940 il abrita des réfugiés d'Alsace-Lorraine et des troupes françaises avant d'être partiellement occupé par des unités allemandes. En 1944, des maquisards y furent cachés. Le château est actuellement toujours privé. Son propriétaire, le Marquis de Amodio est décédé en 2004. Aujourd'hui, Monsieur le compte vient généralement une fois tous les quinze jours. On le dit très gentil et simple.

Publié dans VerteuilSurCharente

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bniat40 18/10/2017 17:09

Est-ce que Monsieur le Comte tient bien ses comptes ???